Thèse : « Evaluation de l’efficacité de dégradation et de décontamination cutanée du CeO2 vis-à-vis d’un composé organophosphoré, le Paraoxon »

Date de la soutenance :20160919

Commentaire :20160919


Alicia Salerno defend her thesis Monday, September 19 at 14 pm in the conference room of the library of the Rockefeller site.

Abstract:

The organophosphorus nerve agents form part of chemical agents which pose the NRBC threat (nuclear, radio, biological, chemical). These agents can get into the body by inhalation, ingestion or skin absorption. The main route of chemical agent contamination is skin penetration, especially for VX which is low volatile. Decontamination of unprotected skin areas is crucial to prevent excessive absorption of toxic. This work aimed at evaluating the ability of cerium oxide nanoparticles to adsorb and degrade organophosphorus compounds by using an organophosphorus pesticide, Paraoxon, and an in vitro model, pig-ear skin. The results showed that ceria, in powder form, degraded the Paraoxon but did not allow to reduce its absorption through the skin. Liquid forms containing ceria (aqueous suspension, Pickering emulsion) have been formulated in order to avoid the dispersion of particles in the air during its use. While liquid formulations allow more efficient removal of Paraoxon during decontamination process, the degradation activity of ceria was low. The influence of the synthesis conditions on the physicochemical properties of ceria linked to degradation efficiency of nanoparticles has been studied. The results showed that specific surface area is the key parameter and that the application protocol of decontaminants must be adapted. Alicia Salerno soutiendra sa thèse le Lundi 19 Septembre à 14h, dans la salle de conférence de la médiathèque Paul Zech, sur le domaine Rockefeller (le plan pour accéder à la salle est mis en pièce jointe).

Résumé:

Les neurotoxiques organophosphorés sont des agents chimiques qui font partie de la menace NRBC (nucléaire, radiologique, biologique, chimique). Ces agents peuvent pénétrer l’organisme par inhalation, ingestion ou absorption cutanée. La principale voie de contamination des agents chimiques est la pénétration cutanée, particulièrement pour le VX, peu volatil. La décontamination des surfaces cutanées non protégées est donc cruciale pour empêcher une absorption trop importante du toxique et une intoxication. Ce travail s’est attaché à évaluer la capacité de nanoparticules d’oxyde de cérium à adsorber et à dégrader les composés organophosphorés, en utilisant un pesticide organophosphoré, le Paraoxon, et un modèle d’étude in vitro, la peau d’oreille de porc. Les résultats ont montré que la cérine, sous forme de poudre de nanoparticules, dégrade le Paraoxon mais ne permet pas de réduire son absorption à travers la peau. Des formes liquides contenant la cérine (suspension aqueuse, émulsion de Pickering) ont été développées, pour éviter la dispersion des nanoparticules dans l’air lors de l’utilisation. Elles permettent une élimination plus efficace du Paraoxon, mais l’activité de dégradation de la cérine est très faible. L’influence des conditions de synthèses sur les propriétés physico-chimiques de la cérine en relation avec l’efficacité de dégradation a été étudiée. Les résultats montrent que la surface spécifique est un paramètre clé et que le protocole d’application des décontaminants doit être adaptées.

Filed under: Thèses, Thèses soutenues