Développement de mousses cellulaires polyuréthanes pour l’intensification des procédés.

Etudiant :Louis Lefebvre

Ecole doctorale :ED Chimie

Directeur ou Directrice :David Edouard

Début :01/10/2014

Financement :Bourse Ministère (MENRT)

Date de la soutenance :20190320

Commentaire :20190320

Mots Clefs de la thèse : Open cell foam
Les mousses solides, en polyuréthane, sont connues pour avoir des propriétés de transports intéressantes telles que des faibles pertes de charges engendrées ou une grande surface spécifique développée permettant une bonne évacuation de la chaleur. Cependant, elles ne sont pas utilisées en tant que support catalytique à cause des méthodes de déposition actuelles qui provoquent une altération de leurs propriétés mécaniques. Nous avons tout d’abord utilisé une nouvelle méthode de déposition basée sur la polydopamine (PDA), un polymère aux propriétés intéressantes, d’adhésion et de réduction. La PDA va venir recouvrir de manière homogène notre support, puis, va servir d’intermédiaire pour le dépôt de différentes phases actives, qu’elles soient commerciales ou synthétisées in-situ. Par la suite, nos supports ont été employés dans plusieurs réactions, qu’elles soient monophasiques (liquide) ou bi-phasiques (gaz/liquide), afin de mettre en avant l’efficacité et la stabilité du dépôt de nos phases actives. De plus, il nous a été possible de déposer une phase active intéressante pour la production d’hydrogène. L’étude cinétique de cette réaction à basse température a été réalisée et a montré des résultats prometteurs pour le domaine des énergies renouvelables. Enfin, la dernière partie est consacrée à la mise en place de notre support structuré au sein d’un réacteur innovant, permettant d’utiliser les propriétés mécaniques du dit support afin d’améliorer les propriétés de transfert de matière.

Composition du jury :
Sylvette Brunet, DR/CNRS Université de Poitiers (Rapportrice)
Benoit Louis, DR/CNRS Université de Strasbourg (Rapporteur)
Pascal Fongarland, PU Université Lyon 1 (Examinateur)
Vincent Ritleng, PU Université de Strasbourg (Examinateur)
David Edouard, MCF Université Lyon 1 (Directeur de thèse)
Mélaz Tayakout-Fayolle, PU Université Lyon 1 (Co-directrice de thèse)

Filed under: Non classé