Ingénieur en calcul scientifique (N° O56013)

ATTENTION les consultations sont closes!!
CNRS Mobilité Interne

MISSION :
L’ingénieur –e devra participer au développement de codes de calcul dans les projets de modélisation menés par les chercheurs et les enseignants-chercheurs dans les domaines de l’automatique, du génie des procédés et de la pharmacotechnie, en relation ou non avec des partenaires industriels. Il /elle viendra en appui aux doctorants et sera amené-e à développer des logiciels en cas de transfert vers les partenaires industriels.

ACTIVITES :
• Maîtriser et développer les outils numériques/théoriques nécessaires aux travaux de modélisation en forte interaction avec les équipes de recherche.
• Participer aux activités de recherche en conseillant pour le choix des méthodes d’analyse, en développant des programmes de calcul scientifique et en transférant les technologies informatiques vers les chercheurs.
• Mettre en œuvre les techniques numériques adaptées.
• Optimiser des codes de calcul pour de nouvelles architectures (calculs parallèles).
• Avoir une activité de veille sur l’évolution des logiciels scientifiques et des configurations matérielles associées.
• Rédiger de la documentation pour les utilisateurs des codes
• Assurer le transfert et la valorisation des logiciels développés en interne vers les partenaires industriels ainsi que l’assistance auprès de ces partenaires et la rédaction de la documentation associée.
• Assurer un rôle de formation (transfert des connaissances, du savoir-faire) envers les doctorants.

COMPETENCES :
• Maîtrise des algorithmes d’intégration de systèmes d’équations différentielles et d’équations aux dérivées partielles.
• Connaissance de la résolution de grands systèmes d’équations.
• Compétence en développement informatique / méthodes numériques.
• Capacité de dialogue sur les problématiques scientifiques en amont des problématiques numériques et en particulier connaissance de la modélisation et de la simulation numérique pour la résolution des équations issues de modèles physico-chimiques
• Connaissance des logiciels de développement (Fortran, Matlab, Comsol, Python) et des matériels usuels du domaine.
• Pratique de l’anglais écrite et oral technique.
• Capacités de communication pour transfert des savoirs et des compétences.
• Capacités d’initiative et de travail en équipe.

CONTEXTE DE TRAVAIL :
Le LAGEPP comprend trois champs disciplinaires : l’automatique, le génie des procédés et la pharmacotechnie. Les activités de modélisation des mécanismes physiques et chimiques élémentaires sont nombreuses dans le laboratoire et nécessitent souvent le développement de codes de calcul et d’interfaces logiciel. La modélisation est donc un outil clé pour l’interdisciplinarité propre au LAGEPP.
Le poste de travail au LAGEPP se situera sur le campus de la Doua à Villeurbanne. L’effectif du laboratoire est d’environ 110 personnes incluant environ 50 permanents. Actuellement, l’équipe technique est directement sous la direction du directeur de laboratoire. Ses missions sont définies par le directeur et mis à la disposition des équipes de recherches.
Cette fonction ouvre droit à la perception de l’Indemnité de Référence pour les Informaticiens (IRI).

Filed under: Non classé