Génie Pharmacotechnique

GEPHARM

Les travaux de recherche de l’équipe Génie Pharmacotechnique s’orientent vers la formulation de systèmes de transport et de vectorisation de principes actifs pour des applications pharmaceutiques, cosmétiques et de diagnostic. Trois grands types de travaux sont menés sous la forme de projets internes au laboratoire ou en collaboration avec d’autres équipes universitaires et/ou des partenaires industriels :

  • Physicochimie et formulation : recherche de nouvelles formes galéniques, caractérisation de leurs propriétés physicochimiques et évaluation biopharmaceutique in vitro, notamment sur la peau. Le développement de nouvelles formes galéniques est destiné à améliorer les propriétés de transport, de ciblage, à limiter la toxicité des formulations ou encore à combiner plusieurs actions (transport de matières actives et suivi de l’administration in vivo, association des fonctions diagnostiques et thérapeutiques, avec un axe fort sur la décontamination cutanée). L’encapsulation dans des particules de polymères est un des axes principaux, nous nous intéressons plus particulièrement à des molécules nécessitant un développement spécifique du fait de leurs propriétés : protéines d’intérêt thérapeutique, anticancéreux, antibiotiques, immunomodulateurs, agent de contraste, vitamines…
  • Développement de procédés de fabrication et de séchage de systèmes d’encapsulation particulaires. Les procédés membranaires sont plus particulièrement étudiés pour leur aptitude à former des émulsions ou des particules de taille contrôlées avec un fonctionnement continu. Le séchage des micro et nanoparticules est un enjeu majeur afin de proposer des systèmes stables dans le temps pour un stockage long terme. Les procédés de lyophilisation et de spray drying sont utilisés. Dans les deux cas, des études couplant la formulation aux aspects procédés sont menées afin de contrôler les propriétés du produit final.
  • Développement de formes pharmaceutiques solides : études de compression, polymorphisme des principes actifs, caractérisation spectroscopique, libération contrôlée.
  • Les colloïdes dans les bionanotechnologies in vitro. L’objectif principal de cet axe de recherche de recherche fondamentale à finalité appliquée est l’élaboration de particules colloïdales réactives comme support d’extraction spécifique ou non spécifique de biomolécules, comme outil de transport dans des microsystèmes, moyen de concentration et comme marqueur de détection d’une réaction biologique. Cela stipule de développer une nouvelle génération de colloïdes sur la base du cahier des charges imposé par l’application ciblée. Pour ce faire, cette activité pluridisciplinaire combine (i) l’élaboration de particules colloïdales réactives et fonctionnalisées soit par polymérisation en milieu dispersé, soit par adsorption de couches de polymères ou de nanolatex (hétérocoagulation), (ii) la physico-chimie colloïdale et finalement (iii) l’étude des interactions entre les biomolécules et les supports colloïdaux élaborés.

Mots clés : Nanoparticules, microparticules, émulsions de Pickering, microémulsions, liposomes, pénétration cutanée, procédés membranaires, lyophilisation, spray drying, spray cooling, compression, poudres, séchage, particules hybrides, colloïdes stimulables, diagnostic in vitro, analyse environnementale.

Responsable  :  Marie Alexandrine BOLZINGER