Soutenance de thèse Manis GHEGHIANI


Titre “Couplage de techniques multispectrales in situ pour le suivi et la maitrise statistique de procédés de polymérisation”.

La soutenance aura lieu le mardi 15 décembre à 14h00 et sera totalement en visio.

Résumé L’objectif de cette thèse est d’assurer le suivi in situ de procédés de polymérisation en utilisant différents capteurs et analyseurs (spectroscopies et température notamment). Le Raman et le proche infrarouge sont les techniques spectrales utilisées. Différents outils chimiométriques ont été utilisés et couplés à la spectroscopie pour obtenir diverses possibilités de suivi de la réaction en supervisé et non supervisé. Les analyses supervisées de la réaction ont été réalisées par l’intermédiaire d’outils de régression comme la PLS (Partial Least Square) et la SVM (Support Vector Machine). La régression a permis d’établir des modèles de calibration des propriétés d’intérêt pour suivre en temps réel leur évolution. Les analyses non supervisées ont été réalisées par l’intermédiaire de l’ACP (Analyse en Composantes Principales) qui permet d’explorer les données en faisant ressortir les sources de variations sans a priori. La BSPC (Batch Statistical Process Control), basée sur l’ACP, a été l’outil d’analyse non supervisé utilisé ici. Il est utile de tester la mise en œuvre de cet outil pour juger de son apport par rapport à l’analyse supervisée.

La polymérisation homogène a d’abord été étudiée par l’intermédiaire d’une hydrosilylation. Ce milieu présente l’avantage de n’avoir que des propriétés chimiques d’intérêt qui évoluent au cours de la réaction. Une co-polymérisation en émulsion, milieu hétérogène, a également été étudiée. Dans ce cas d’étude, on a à la fois la chimie et la physique du milieu, via les tailles des particules, qui varient au cours de la réaction. La spectroscopie résolue spatialement (SRS) a alors pu être évaluée. Il s’agit d’une spectroscopie qui tire profit des phénomènes de diffusion de la lumière. Des spectres à différents angles, par rapport à la source lumineuse, sont acquis afin de collecter la lumière diffusée et transmise. Un greffage de silane sur extrudeuse et une polymérisation en émulsion inverse ont également été étudiés afin d’étendre le suivi in situ sur d’autres procédés de polymérisation.

Mots clés : Polymérisation, Raman, spectroscopie proche infrarouge, chimiométrie, BSPC, diffusion de la lumière, distribution de tailles de particules

Date/heure
Date(s) - 15 Déc 2020
14 h 00 min - 16 h 15 min

Catégories

Filed under: Soutenance