Soutenance de thèse : Guillaume PETAUD


Soutenance de Guillaume PETAUD 07/11/2019 à 14h0 la salle Fontannes de l’université

Titre : Réduction catalytique sélective des oxydes d’azote par l’ammoniac : cinétique, mécanisme et modélisation du système Cu-Chabazite

Jury :
Briançon, Stéphanie Professeur des Universités, Université Claude Bernard Lyon 1, Villeurbanne Examinatrice
Brilhac, Jean-François Professeur des Universités, Université de Haute-Alsace Rapporteur
Da Costa, Patrick Professeur des Universités, Sorbonne Université, Paris Examinateur
Delahay, Gérard Directeur de Recherche ENSC Montpellier Rapporteur
Iojoiu, Eduard Emil Ingénieur Renault Trucks-Volvo, Saint Priest Examinateur
Schweitzer, Jean-Marc Ingénieur IFPEN, Solaize Invité
Giroir-Fendler, Anne Professeure des Universités, Université Claude Bernard Lyon 1, Villeurbanne Directrice de thèse
Gil Villarino, Sonia Maître de Conférence, Université Claude Bernard Lyon 1, Villeurbanne 1 Co-Directrice de thèse
Tayakout-Fayolle, Mélaz Professeure des Universités, Université Claude Bernard Lyon 1, Villeurbanne Co-Directrice de thèse

RESUME
Les oxydes d’azotes (NOx) sont un des groupes majeurs de polluants primaires émis dans l’atmosphère, principalement par les transports et l’industrie, dont leur réduction constitue un enjeu sociétal crucial. Afin de répondre à l’évolution de normes environnementales plus exigeantes, la diminution des NOx est explorée via la réaction clef de Réduction Catalytique Sélective par l’ammoniac (NH3-RCS) en employant des catalyseurs à base de cuivre et de fer. Le développement maîtrisé et perfectionné de cette solution requiert une profonde compréhension du système catalytique et ce à différentes échelles. Cette étude vise ainsi à développer un modèle cinétique multi-sites pour la représentation des performances NH3-RCS, par l’exploration des propriétés physico-chimiques, de surface et catalytiques d’une série de catalyseurs zéolitiques microporeux (CHA) supportant le cuivre. Cette série de catalyseurs imprégnés, échangés ou synthétisés en une seule étape permit d’obtenir diverses configurations de sites actifs dont les impacts sur les comportements catalytiques ont été étudiés et identifiés sous différentes conditions opératoires. Ainsi, le modèle cinétique développé selon la distinction de 5 sites majeurs, permet de décrire : la compétition d’adsorption, l’impact de l’eau, la formation, la décomposition d’intermédiaires clefs et de proposer un schéma réactionnel précis pour représenter les activités caractéristiques des catalyseurs. De plus, l’étude in-situ menée à la surface de ces catalyseurs via spectrométrie infra-rouge à réflexion diffuse (DRIFT) se montre complémentaire à la compréhension des dynamiques de surface et l’identification des mécanismes du procédé catalytique.

Mots clefs : Réduction catalytique sélective, dépollution atmosphérique, modélisation cinétique, In-situ DRIFT, sites actifs

Date/heure
Date(s) - 7 Nov 2019
14 h 00 min - 16 h 00 min

Emplacement
Salle Fontannes, Université de Lyon1

Catégories

Filed under: DYCOP, Soutenance