Soutenance de thèse Carla ATALLAH


Date : mercredi 16 décembre à 14h00

intitulée : Evaluation de la stabilité et de l’effet dépigmentant de la cystéamine encapsulée dans des liposomes en suspension et lyophilisés

 La soutenance sera en visioconférence via le lien:

https://univ-lyon1.webex.com/univ-lyon1/j.php?MTID=mc9a5b7e422231e9c92eb9d08e878c36a 

Résumé : La cystéamine, un aminothiol synthétisé par les cellules du corps humain, possède plusieurs activités biologiques notamment un effet radioprotectif et anticancéreux. Elle est connue pour son utilisation dans le traitement de la cystinose, des maladies de Parkinson et de Huntington. Cette molécule a aussi un effet dépigmentant et existe sous différentes formes comme le chlorhydrate de cystéamine. Malgré ses nombreux effets bénéfiques, la cystéamine est hygroscopique, présente des propriétés organoleptiques et un profil pharmacocinétique défavorables. C’est une molécule instable en solution car elle s’oxyde pour former la cystamine.  Pour surmonter ces limites, nous avons choisi de développer des formulations de liposomes encapsulant respectivement les deux formes de la molécule (cystéamine et chlorhydrate de cystéamine) dans le but de l’appliquer sur la peau en tant qu’agent dépigmentant. Les suspensions liposomales ont été caractérisées par la distribution en taille des liposomes et le taux d’encapsulation des deux formes de cystéamine pour différentes compositions. Le dosage simultané de la cystéamine et la cystamine par la méthode de chromatographie par paires d’ions a été mis au point. La stabilité de la cystéamine et du chlorhydrate de cystéamine dans les suspensions liposomiales a été ensuite étudiée pour différentes conditions de stockage. Nous avons aussi eu recours à la lyophilisation des suspensions liposomiales pour augmenter la stabilité des formulations au cours de stockage. La caractérisation de la forme lyophilisée après stockage a été évaluée. Les liposomes blancs et encapsulant la cystéamine et le chlorhydrate de cystéamine étaient de taille nanométriques et monodisperses. Des faible taux d’encapsulation ont été obtenus en raison du caractère hydrophile des deux formes de la molécule. La stabilité des deux formes de la cystéamine a augmenté après encapsulation et d’autant plus après lyophilisation des échantillons. Le test de cytotoxicité par MTT, le dosage de la mélanine, l’activité de la tyrosinase ainsi que la pénétration cutanée par cellule de Franz ont été appliqués pour le chlorhydrate de cystéamine libre et encapsulé. Ces tests ont montré que les formulations choisies ne présentaient pas de cytotoxicité vis-à-vis de la lignée cellulaire de mélanome de souris B16. Le chlorhydrate de cystéamine et la cystamine ont inhibé la production de la mélanine et la tyrosinase. L’encapsulation du chlorhydrate de cystéamine a diminué légèrement l’effet de cette inhibition mais a augmenté la pénétration de la molécule dans la peau et sa rétention au niveau de l’épiderme. Toutefois, la cystamine n’a pas pénétré et n’a pas été détectée dans aucun compartiment de la peau.

Mot clés : cystéamine, cystamine, chromatographie par paires d’ions, effet dépigmentant, liposomes, lyophilisation, pénétration cutanée, stabilité.

Date/heure
Date(s) - 16 Déc 2020
14 h 00 min - 16 h 00 min

Catégories

Filed under: GEPHARM, Soutenance